AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Weird evening [avec Urchin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
APTITUDE : Je suis une leurre fiable. Weird, isn't it?
LOCALISATION : Ici. Puis là, des fois.
JE SUIS : Un spectre à visage
JE VIENS : De Bretagne, en France
ÉCRITS : 202
PUF : Kayn | IfreannMutsou Féminin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Astrydd Tahana
MessageSujet: Weird evening [avec Urchin]   Lun 6 Juin - 16:56


Le Printemps avait finalement ouvert ses portes, laissant apercevoir en son sein le retour du beau temps et des longues journées. Le froid commençait tout doucement à laisser place à une température plus acceptable. Cette soirée était même particulièrement chaude : pour la première fois depuis quelques mois, Astrydd avait entrouvert la fenêtre de son petit studio pour laisser pénétrer l'air frais du soir, si agréable sur sa peau et dans ses cheveux tandis qu'elle terminait un peu de rangement.

Il fallait dire que la demoiselle ne s'était accordée que très peu de temps pour s'occuper de l'endroit où elle vivait : avec les galères qu'elle avait eues récemment au garage, elle avait complètement délaissé son studio au profit de... Et bien, de son gagne-pain. Quoi de plus légitime ? Mais le retour du beau temps et cette soirée en particulier - pourquoi ? Elle n'en savait rien - lui avait fourni l'élan nécessaire pour faire un peu de ménage. Bien qu'elle ne mange peu, Astrydd sourit en récupérant la boîte de pizza qui s'était faufilée sous le canapé : même si elle n'avait aucun besoin de se nourrir, la gourmandise prenait parfois le pas sur sa volonté !... Elle s'occupa ensuite de son lit - défait depuis plusieurs semaines, puisqu'elle n'avait jamais eu le courage de l'ordonner le matin - et fatalement, des chaussettes délaissées dans sa chambre. En entrant dans la salle de bain, le spectre étouffa un soupir désespéré : une pile de vêtements traînait au pied de son bac à linge, signe qu'il était grand temps de faire une lessive... Lancée dans son optique de nettoyer le studio et ce qu'il contenait, Astrydd prit son courage à deux mains et se saisit d'un grand sac dans lequel elle fourra ses vêtements sales. Plein à craquer, elle souffla légèrement en le levant, constatant qu'il faisait son poids. Ca n'allait pas être de la tarte pour le remonter une fois qu'il serait mouillé... Avec quatre étages à gravir, et pour peu que l'ascenseur soit - encore - en panne...

L'éternelle jeune femme prit bien soin de verrouiller la porte de son studio une fois qu'elle en fut sortie, son gros sac de vêtements à laver dans une main. Elle eut l'occasion de vérifier que l'ascenseur fonctionnait ; une bonne chose pour le retour ! Pas qu'elle n'appréciait pas faire un peu de sport mais un peu de repos n'était pas le malvenu, après une longue journée passée au milieu de l'odeur du gazole et du cambouis...

En sortant du bâtiment, Astrydd s'attendit à ce qu'il fasse plus froid que prévu mais ce ne fut pas le cas : il faisait bon, comme il faut. Elle se surprit à soupirer d'aise tandis qu'elle se délectait de la brise légère sur ses bras, dans sa nuque, son visage et ses cheveux. C'était vraiment une belle soirée... Presque trop belle pour être vraie. Ce fut en songeant à cela que la jeune femme parcourut le chemin jusqu'à la laverie la plus proche, située à une rue de chez elle. Elle n'avait qu'à traverser le parking, puis continuer jusqu'au bout de la rue qui faisait face à son bâtiment, bifurquer à gauche et... La destination était atteinte !

Alors qu'elle changeait son sac chargé de main pour épargner ses doigts marqués par les fines poignées en tissu, quelque chose interpella son attention. Pas une personne, pas un bruit, ni même un murmure. Un pressentiment qu'elle ne parvenait pas à expliquer, comme si son corps lui-même l'alarmait et lui conseillait de rester méfiante. Sur ses gardes, Astrydd accéléra le pas en observant tout autour d'elle. La nuit tombait tout juste et les lampadaires de la ville n'étaient pas encore allumés, ce qui créait une ambiance naturellement tamisée. Des personnes, comme elles, profitaient de la température étonnante pour une soirée de Printemps : certaines étaient assises autour d'une table, face à un bar. D'autres, comme elles, se baladaient tranquillement, sans réel but hormis celui de savourer ce temps si rare. Quelques individus qui n'avaient pas le courage de s'aventurer en dehors étaient postés à une fenêtre et regardaient distraitement les gens passer, vivre tout simplement. Malgré ce tableau, Astrydd n'arrivait pas à se sentir en sécurité. Personne ne lui portait d'attention mais il lui semblait que quelqu'un ou quelque chose s'approchait. Pourquoi ? Elle n'en savait rien.

Sa peur inexplicable se dissipa un peu lorsqu'elle vit la vieille enseigne décolorée de la laverie, dans laquelle elle pénétra sans plus attendre. Une femme, accompagnée de ses deux enfants, attendait à l'entrée tandis que deux hommes faisaient face à deux machines : l'un semblait se battre pour qu'elle marche, l'autre remplissait le bac avec son linge tout en s'intéressant d'un œil discret au problème de l'autre. Après avoir brièvement salué les présents, Astrydd déversa son tas de linge sale dans une machine à laver libre et enfila les pièces dans la fente pour la faire marcher. Elle déposa son sac vide au dessus et observa à l'extérieur de la laverie à travers la vitre : peut-être pourrait-elle aller courir un peu en attendant la fin du cycle ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOCALISATION : Le complexe éducatif de Sweetdreams
JE SUIS : Une future reporter ! J'espère...
JE VIENS : De San Francisco, en Californie
ÉCRITS : 5
PUF : mlp.kaos Masculin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Eileen Mitchell
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Mer 8 Juin - 16:37

[ Premier topic avec Urchin EEEE!! ]

Sur le trottoir opposé à la laverie commune, de l'autre côté de la rue, c'est une toute autre scène qui se développa - comme la pellicule rigide d'un film de photo.

Le bourdonnement des machines à laver était complètement inaudible dans le Centre de Photo. À l'accueil, on entendit plutôt quarters and nickels cliqueter contre la surface du comptoir. C'était une scène banale à la caisse, avec des mots banals, le frottis d'un sac qu'on réajusta sur son épaule et des plates excuses. Le caissier s'excusait, supposait qu'une mauvaise manipulation dans les bains retardateurs avait coûté une partie du film de la cliente et avait fait rater l'apparition de l'image. On lui avait proposé un remboursement, et à cliente répondit d'un signe poli de la main, refusant de les déranger : elle était pressée, il était déjà le soir et elle était déjà en retard (elle reculait) et elle devait prendre le bus pour rentrer chez elle, au centre-ville. Le caissier lui dit que ça ne prendrait pas de temps (il avait déjà ses mains dans les billets de la caisse) et qu'il insistait pour la rembourser, c'était la moindre des choses ! Mais la cliente (à peine âgée de seize ans) s'éloignait déjà avec son enveloppe de photos, son sac et sa casquette (elle l'avait enlevée par bonne mesure en entrant), pinçant la visière entre ses doigts pour bien la replacer, et elle sortit.

Bien que toute les pharmacies de l'île de Sweetdreams auraient pu faire l'affaire, Eileen n'avait eu d'autre choix que d'aller au vieux Centre de la Photo dans le district d'Hansel pour faire développer sa pellicule, puisque c'était le seul Centre encore ouvert à cette heure.

    Mercredi le 4 mars 2026,
    Sweetdreams, Hansel, quartier résident-commercial


Elle entendait d'avance les réprimandes de sa mère. Oui mais, avec le déménagement, avec la charge de travail à l'école, avec le nouvel entourage, le manque de repères et l'obligation de côtoyer de véritables phénomènes en classe, elle n'avait pas eu le temps de s'occuper de son projet ! Sa mère la couperait. Elle lui dirait que son "projet" - qui n'est pas pour l'école, elle appuierait - n'est pas aussi important qu'elle le pense, certainement pas aussi important que le couvre-feu. Justement, cette ville est dangereuse. Justement, elle ne devrait pas traîner les rues à la tombée de la nuit. Justement, elle se mettait elle-même en danger avec son "pet-project" de photo.

Un peu ironique, d'ailleurs, que les sujets dans ses photos soient des Incarnations - les mêmes créatures qui se retourneraient contre elle.

Un frisson la parcourut sous son manteau de printemps, qui se froissa lorsqu'elle replia ses bras pour les frotter ensemble, puis elle roula de l'épaule pour s'assurer d'encore sentir la sangle de son sac (son ordinateur portable se trouvait encore dedans), réajusta sa casquette et prit le pas, se mêlant à une petite congestion de passants qui se dirigeaient, comme elle, vers l'arrêt de bus non loin de là.

Trois points de repères, la laverie, le centre de photo, et l'arrêt de bus, et c'est dans cette triangulation qu'il y eut un remoud dans l'air, comme un pressentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Je suis une leurre fiable. Weird, isn't it?
LOCALISATION : Ici. Puis là, des fois.
JE SUIS : Un spectre à visage
JE VIENS : De Bretagne, en France
ÉCRITS : 202
PUF : Kayn | IfreannMutsou Féminin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Astrydd Tahana
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Jeu 9 Juin - 17:10


Puisqu'elle n'avait rien emporté pour s'occuper, Astrydd décida qu'elle irait donc courir le temps que sa lessive soit faite. Elle détestait rester quelque part à ne rien faire et la simple existence du mot "attendre" l'agaçait au plus au point. Comment les gens pouvaient-ils rester inactifs ne serait-ce que cinq minutes ? En songeant à cela, elle ne put s'empêcher de jeter un regard sur la mère des deux enfants : si elle parvenait à rester calme, assise à observer sa machine à laver tourner, ses enfants, eux, s'impatientaient. Ô combien elle les comprenait !...

Astrydd prit donc la sortie de la laverie. La transition de l'intérieur vers l'extérieur fut étrangement effective sur elle : de nouveau, ses sens se mirent en alerte sans que rien dans les environs ne dévoile un quelconque danger. Par prudence, elle faillit retourner auprès de son linge mais elle serra les poings : depuis quand reculait-elle devant quelque chose qui n'existait pas ? Elle se faisait du souci pour rien, voilà tout. Elle devait inconsciemment ressasser les problèmes qu'elle avait eus au garage, le fait qu'elle ait failli perdre son emploi tant elle avait des comptes à rendre aux clients. Oui, c'était ça... Secouant la tête, elle commença à trottiner, empruntant le chemin qui menait vers un arrêt de bus où quelques personnes s'amassaient. Elle passa devant sans porter un quelconque regard à qui que ce soit et bifurqua vers une rue qui lui permettrait de faire une boucle jusqu'à la laverie. Toutefois, ses sens l'incitèrent de nouveau à stopper et à faire marche arrière. Astrydd dut faire de son mieux pour refouler la frayeur inexplicable qui montait en elle et continuer à courir mais bientôt, ses jambes refusèrent d'obtempérer, comme si son corps lui-même l'obligeait à arrêter.

« Bon sang, depuis quand tu décides à ma place ? »

Une voix s'éleva alors et, l'espace d'un instant, le spectre crut que son inconscient répondait à sa question. Toutefois, en faisant volte-face, elle se rendit compte qu'elle n'était pas seule : un homme et une femme se tenaient devant elle. S'ils n'adoptaient pas cette étrange position offensive, Astrydd aurait pu croire qu'ils étaient simplement curieux de savoir ce qui lui prenait à s'arrêter comme ça mais... Quelque chose clochait dans leur attitude. Vraiment.

- Des spectres comme toi, nous n'en croisons que très rarement...
- ... Vous êtes si jeune, mademoiselle... Quel dommage...

Avant même de chercher à se sortir de ce pétrin, Astrydd s'en voulut de ne pas avoir cru en ses sens, qui lui auraient évité bien des problèmes si elle les avait écoutés plus tôt. Elle sentit une montée d'adrénaline prendre possession de son corps et de ses muscles qui se contractèrent immédiatement. Elle n'avait jamais fait face à une telle situation et elle ignorait carrément comment la contrer. Son instinct lui disait de retourner près de la laverie, ou plus près, de l'arrêt de bus, cependant les deux individus lui barraient la route. Mais elle était un spectre. Après tout, qu'est-ce qui pouvait l'empêcher de passer ?

Astrydd posa un pied en arrière pour prendre de l'élan et se projeta vers l'avant, balançant ses bras pour se donner assez de vitesse si toutefois elle devait les heurter, ce qui ne devait normalement pas être le cas... Au dernier moment, alors qu'elle n'était plus qu'à quelques mètres d'eux et qu'ils ouvraient les bras pour l'accueillir, la jeune femme disparut pour laisser place à une silhouette brumeuse suivie d'une traînée noirâtre. Comme prévu, elle se fondit dans les deux personnes qui lui bloquaient la route mais à défaut de pouvoir continuer, elle s'écroula plus loin, soudainement assaillie par une douleur indescriptible. Ses jambes, sa tête, même ses mains et ses doigts - si l'on pouvait encore les définir comme tels... Tout la tiraillait. Alors qu'elle reprenait sa forme matérielle, Astrydd tourna la tête au prix d'un violent effort pour constater qu'ils s'apprêtaient à l'attraper.

Alors que la nuit tombait véritablement et que les lampadaires s'allumaient uns à uns, une jeune femme, qui était passée dans un sens au rythme "footing du dimanche", revint en sprintant, le visage pâle. Derrière elle, deux créatures semblables au plus terrible des cauchemars : difformes et insaisissables.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOCALISATION : Le complexe éducatif de Sweetdreams
JE SUIS : Une future reporter ! J'espère...
JE VIENS : De San Francisco, en Californie
ÉCRITS : 5
PUF : mlp.kaos Masculin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Eileen Mitchell
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Mar 14 Juin - 19:09

Rien qu'un instant, Eileen décolla ses yeux de son téléphone, remarquant cette personne aux cheveux courts qui passa son chemin sans même leur prêter un regard. Elle la suivit du sien un instant, rien qu'un instant, avant de baisser les yeux sur les statistiques de la journée.

Environ 10 appels manqués, tous de sa mère (et un de Clyde, mais celui-ci datait de la matinée), cinq textos non-lus et sept notifications de son fournisseur de téléphone, la prévenant de l'existence d'une expansion qui lui permettrait d'utiliser son Wi-fi partout. Elle glissa les alertes sur le côté, haussant ses sourcils, poussant un soupir. Ouais. Peut-être si elle pouvait se payer son propre téléphone. Elle n'était pas contre internet sur les doigts - surtout depuis le déménagement.

L'heure, le sentiment d'être en retard, la frustration d'avoir perdu une part de sa pellicule de film et l'oppression sociale de devoir bien paraître la pesa d'un seul coup, surtout à la réalisation qu'elle se trouvait en public, au beau milieu d'un groupe d'individus, qu'elle ne connaissait pas, et qui cachaient probablement leurs côtés moins louables - comme leur monstruosité, par exemple !

Un frisson la prit, le silence et quelques murmures autour la fit se tendre, resserrer la ganse de son sac, et pincer plus nerveusement sa casquette entre ses doigts, se l'enfonçant sur la tête, se dissimulant aux autres. Le bus arriverait bientôt et elle pourrait s'asseoir.

Les lampadaires s'allumèrent, et elle leva le nez - une vague de soulagement la prenant maintenant qu'elle n'avait plus à affronter l'obscurité par le petit écran de son téléphone. Mais c'est en levant le nez qu'elle eut aussi le réflexe de tourner la tête, ses yeux s'accrochant à la personne aux cheveux court de tantôt qui rebroussait chemin en courant, visiblement pourchassée par ce qui semblait être

« C'est quoi--... »

--Deux déferlements cauchemardesques.


« --IT'S A MONSTER !!! »
Et un homme la bouscula violemment en prenant ses jambes à son coup, échappant son épicerie dans sa fuite.
« DÉGAGEZ »
« RUN! RUN AWAY !!! »

Eileen eut un mouvement de recul, empoignée par le bras par une femme qui lui parut être sa mère, pour l'entraîner à courir avec elle. Elle faillit en échapper sa casquette. Sa main s'ouvrit pour la rattraper au vol, et c'est son téléphone qui valsa dans les airs.
« N-on !! »

Son téléphone payé par sa mère seul moyen de communication avec le monde extérieur frais de réparations sur sa pomme ne sera probablement pas remboursé par la compagnie en devra une à sa mère fini les sorties fini la liberté fini la responsabilité fille indigne incapable de rentrer chez elle sans s'attirer d'ennuis--

--Le téléphone se cassa sur la chaussée, glissant sur une distance, se râpant sur l'asphalte.
Eileen cligna des paupières.

« . . . »

L'adrénaline la prit, elle détendit le bras comme un ressort et ouvrit sa main, se libérant in-extrémis de la poigne de sa bienfaitrice, celle-ci échappant un cri strident en échappant l'enfant, blanche comme un drap, les yeux tournés vers les deux créatures de brouillard - l'une se ruant droit vers elle.

Eileen eut juste le temps de plonger au sol, attraper son portable et se protéger avec les bras qu'une violente bourrasque lui rasa la tête, lui releva les cheveux et la casquette, et fondit sur l'autre femme. Eileen roula maladroitement sur le côté, se cogna contre le contre-pied du trottoir et écarquilla ses yeux en cherchant son souffle, frappée par l'image de la femme engloutie par le brouillard, sa voix se tordant dans un appel à l'aide - étouffé toutefois par le beuglement des autres passants qui zigzaguaient de tout les côtés pour fuir la menace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Je suis une leurre fiable. Weird, isn't it?
LOCALISATION : Ici. Puis là, des fois.
JE SUIS : Un spectre à visage
JE VIENS : De Bretagne, en France
ÉCRITS : 202
PUF : Kayn | IfreannMutsou Féminin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Astrydd Tahana
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Ven 17 Juin - 18:32


Tout en sprintant, Astrydd fut effleurée par une pensée particulièrement cocasse : elle était, pour la première fois depuis sa situation de spectre, en train d'œuvrer pour sa survie. Les conséquences de cette réflexion furent amplifiées lorsqu'elle entendit les cris et vit sommairement l'agitation qui se créait autour d'elle. Malgré la peur qui étreignait son ventre et sa gorge, elle continua de courir, perçant à travers la foule angoissée. A part quelques chutes, ces individus ne risquaient rien de toute façon, c'était après elle qu'ils...

Un cri strident puis étouffé l'obligea à tourner la tête pour voir ce qu'il se passait. Mauvaise idée : elle venait tout juste de se rendre compte qu'elle se voilait la face. Avant même qu'elle le réalise, Astrydd épousa le bitume, s'étalant de tout son long après avoir heurté une personne elle-même tombée avant elle. Un tas de questions la taraudaient mais elle s'efforça de rester concentrée sur ce qui se déroulait sous ses yeux, bien qu'elle eut envie de les fermer. La femme - ou du moins ce qu'il en restait - continuait de se débattre comme un diable mais sa voix était devenue lasse et profonde, comme si elle n'appartenait déjà plus à la vie. Sa peau s'étira jusqu'à se disloquer, laissant entrevoir toute la complexité du corps humain. Bientôt, il ne resta plus rien de cette mortelle qui, aspirée par le spectre, disparut en lui. L'air revigoré, la créature esquissa ce qui s'apparentait à un sourire tandis qu'elle se tournait vers Eileen. Déjà avait-elle oublié qu'elle chassait Astrydd... Elle, seulement.

Animée d'un réflexe qu'elle ne se connaissait pas, l'éternelle jeune femme roula sur le côté tandis que l'autre spectre à visage se ruait sur elle. Comme elle précédemment, il embrassa le sol mais à défaut de le heurter, il passa à travers, comme si son corps n'était pas soumis à quelconque poids ou à la gravité. Évidemment... Comment pouvait-elle être aussi bête ? C'était un spectre. Alors, cela signifiait-il qu'elle pouvait aussi le faire ?... Astrydd jeta un bref coup d'œil à l'adolescence à la casquette. Si elle restait là, elle allait subir le même sort que la femme qui avait tentée de l'aider... Par sa faute.

- HEY ! TU ME RECONNAIS DÉJÀ PLUS ?!

Derechef, la créature tourna vivement la tête vers Astrydd. L'air assoiffée qui marquait tout son corps, les yeux écarquillés, les mâchoires serrées, les traits tirés par elle ne savait quelle magie ou composition, la jeune femme sentit le froid lui glacer le dos. Elle se leva prudemment, recula de quelques pas pour s'assurer que la chose était prête à la suivre plutôt que se tourner vers plus faible qu'elle.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOCALISATION : Le complexe éducatif de Sweetdreams
JE SUIS : Une future reporter ! J'espère...
JE VIENS : De San Francisco, en Californie
ÉCRITS : 5
PUF : mlp.kaos Masculin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Eileen Mitchell
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Dim 19 Juin - 0:14

Des sueurs froides rampèrent dans son dos et il lui sembla que sa poitrine venait de doubler sa masse, lui faisant courber le dos et entourer son ventre et ses tripes derrière son bras. La scène lui paraissait comme irréelle. À peine un mois dans cette nouvelle ville, et la seule nuit où elle rentrait un peu plus tard que d'habitude, tout lui tombait dessus.

Justement une ombre la couvrit l'espace d'un instant, la joggeuse ratant sa foulée en se heurtant à sa jambe - fauchant son équilibre.
« Ouch-- ! »
Elle s'effondra aussi - Eileen s'entendant demander si rester couchés au sol était réellement la meilleure des idées?

Elle fut brusquement arrachée de ses pensées : la femme aux cheveux courts se roula sur le côté pour éviter un second brouillard cauchemardesque, percutant l'Adolescente qui tenta de se pousser le plus rapidement possible, réprimant un cri de terreur de sa bouche. Debout! Lève-toi !

Sa gorge était complètement nouée. Elle savait que s'il disait un mot, il se décomposerait en sanglots, alors pour le moment, tout ce qu'elle pouvait faire, c'était se lever, se lever maintenant (ses pauvres jambes tremblotaient) et courir. Tout près, le second brouillard tournait et tourbillonnait à toute hâte avant de plonger sur l'étrangère - la manquant d'un cheveu, passant au travers du sol, et c'est à ce moment qu'Eileen se sentit pâlir au travers de sa peau noire.

HEY !
Sa voix comme un coup de fouet, qui lui fouetta le sang. Eileen croisa le regard de la femme aux cheveux courts, le sien trouble, reluisant de larmes, mais brûlant du désir de vivre au travers.

TU ME RECONNAIS DÉJÀ PLUS ?!

Non - elle n'allait pas se sacrifier pour elle, quand même !

HEY ! -- euh ...
Sa voix avait fusé d'elle-même, éreintée, le souffle saccadé gonflant son diaphragme par à-coups. À quoi tu penses...

Sous la lumière d'un lampadaire, elle la vit reculer, hésitante, la vit serrer les mâchoires - et elle fit de même, par mimétisme, à défaut d'avoir un modèle à suivre dans l'instant. Eileen montra ses épines : on entendit sa semelle s’aplatir et râper le bitume.

R-reste pas là ils vont revenir !

Et comme un écho de feu sa première sauveuse, Eileen agrippa avec force le bras de la femme aux cheveux courts pour tenter de l'entraîner avec elle à courir, néanmoins sans être capable de détacher ses yeux des deux apparitions spectrales, et sans être capable de retenir le chevrotement dans sa respiration, ni les larmes chaudes qui lui brûlaient les joues.

Mais lorsque les deux spectres eurent plutôt la réponse de les encercler - plutôt que de se ruer sur eux en ligne droite - Eileen sentit sa gorge s'assécher à deux réalisations naissantes : d'abord, ils étaient venus pour elle. C'était leur cible. Ensuite, elle ne connaissait pas le quartier. Où iraient-elles? Elle avait réagi par impulsion et au final -... Au final elle ne servait à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Je suis une leurre fiable. Weird, isn't it?
LOCALISATION : Ici. Puis là, des fois.
JE SUIS : Un spectre à visage
JE VIENS : De Bretagne, en France
ÉCRITS : 202
PUF : Kayn | IfreannMutsou Féminin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Astrydd Tahana
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Dim 19 Juin - 12:10


Il lui semblait que le temps s’était arrêté. La jeune femme au teint mate d’un côté, les spectres de l’autre, puis elle. Plus rien d’autre n’importait en ce lieu. Les choses s’accélèrent brusquement lorsqu’une main agrippa son bras et la tira vers on ne sait quel endroit. C’était la jeune à la casquette qui tentait de fuir. Une bien futile tentative, songea Astrydd en jetant un œil en arrière, voyant les deux spectres foncer sur eux à une vitesse affolante.

D’un mouvement brusque du bras, la demoiselle aux cheveux rebelles s’extirpa de la prise de sa pseudo sauveuse et se tourna face aux deux créatures. Par réflexe, elle inspira un grand coup bien que l’air ne lui serve pas.

- Cours !

C’était un ordre irrévocable, celui d’une personne qui s’apprêtait à tenter le tout pour le tout afin de rétablir l’ordre. Elle arqua le dos, ouvrit les bras, écarta les doigts et gronda. Etonnés, les deux spectres ralentirent et détachèrent temporairement leur attention de la fille à la casquette.

- Que fais-tu, petite créature inoffensive ?
- Serais-tu en train de te rebeller ?


Sans comprendre pourquoi ni comment, un sourire naquit sur les lèvres d’Astrydd. Elle referma lentement ses doigts contre ses paumes et se mit à faire des tractions, pliant et dépliant ses jambes en un rythme constant. Si cela surprit les apparitions dans un premier temps, ils finirent par s’en amuser avant de s’en lasser.

- Tu retardes ton échéance, jeune spectre.

Voilà, elle n’avait désormais plus de plan. Elle jeta un œil derrière elle, espérant que cela ait au moins permis à la fille à la casquette de s’enfuir.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOCALISATION : Le complexe éducatif de Sweetdreams
JE SUIS : Une future reporter ! J'espère...
JE VIENS : De San Francisco, en Californie
ÉCRITS : 5
PUF : mlp.kaos Masculin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Eileen Mitchell
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Mar 28 Juin - 3:48

pancake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Je suis une leurre fiable. Weird, isn't it?
LOCALISATION : Ici. Puis là, des fois.
JE SUIS : Un spectre à visage
JE VIENS : De Bretagne, en France
ÉCRITS : 202
PUF : Kayn | IfreannMutsou Féminin Age : 23

Info Supp
Relations:
avatar
Astrydd Tahana
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   Mar 22 Nov - 11:17


Les singeries involontaires de la jeune humaine, un peu plus en retrait, attirèrent l’attention des deux spectres. Astrydd avait elle aussi envie de jeter un œil en arrière pour se rendre compte de ce qu’il se passait mais elle préférait – tout à son honneur – garder un œil sur les créatures imprévisibles. La vue décernée aux spectres, son ouïe aux bruits qui émanaient de la mortelle à la casquette et à ce qu’elle portait, elle se laissa surprendre par la lumière qui l’éclaira tout à coup, tel une lampe torche braquée sur elle ou... En voyant le visage des spectres se déformer davantage face à la lueur aveuglante, Astrydd comprit qu’elle n’aurait qu’une seule chance de s’enfuir. Ni une, ni deux, elle prit appui sur l’une de ses jambes pour se jeter en arrière, tournant alors le dos aux créatures qui émettaient d’horribles sons aigus, témoin de leur douleur et de leur colère. L’éternelle jeune femme attrapa le bras de la sauvée devenue sauveuse sans prendre gare à ce qu’elle tenait et l’entraîna avec elle dans une course folle. Bientôt, la demoiselle au teint mat put se rendre compte que ses jambes ne suivaient plus ; en réalité, elles ne touchaient plus le sol. Au détour d’une rue vide de monde, Astrydd avait adopté sa forme spectrale pour aller plus vite. Si elle paraissait translucide, fidèle à « l’espèce » à laquelle elle appartenait, les mains fines et griffues qui tenaient le haut de la jeune mortelle étaient plus opaques, adoptant une couleur noir violacé. Alors que le poids du spectre était inexistant, elle n’avait pour autant aucun mal à porter la fille à la casquette. Promener une plume aurait eu le même effet ! L’apesanteur n’avait-elle aucun effet sur elle sous cette forme ? A moins que ce soit l’adrénaline qui la rende plus puissante qu’elle ne l’était réellement ? Quoi qu’il en soi, la seule chose importante à ses yeux était de semer les spectres qui en voulaient à sa vi... Mor... A elle.

En rejoignant une rue adjacente, Astrydd n’eut pas d’autre choix que de fendre la foule. Elle veilla à ce que l’humaine qu’elle transportait n’heurte personne mais il lui fallait malgré tout rester suffisamment près du sol : s’élever, ce serait permettre à ses chasseurs de la repérer plus aisément. Des cris accompagnèrent les déplacements hâtifs des individus tantôt surpris, tantôt effrayés, poussant Astrydd à essayer d’aller plus vite. Son chemin la mena jusqu’à son propre quartier, où elle eut besoin de faire une halte. Elle avait beau être un spectre, la fatigue avait malgré tout de l’effet sur elle, au moins physiquement. Elle se posa à l’écart de la rue principale, derrière un restaurant, pour ne pas attirer l’attention mais rester malgré tout près de la vie rurale au cas où les spectres parviennent à la retracer. La créature translucide déposa prudemment la demoiselle sur ses deux pieds avant d’atterrir à ses côtés. Alors qu’elle s’approchait du bitume, la texture qui la composait s’étira pour dessiner deux jambes. La silhouette d’une jeune femme apparut et les détails se creusèrent : le nez, la bouche, les doigts, les yeux... Comme aspirée par les couleurs qui finissaient de donner son aspect humain à Astrydd, la texture noirâtre disparut sous la peau de l’éternelle jeune femme. Elle s’écroula à même le sol, sur les genoux. Se transformer aussi soudainement, alors qu’elle ne prenait déjà que rarement sa forme spectrale, l’ébranlait toujours autant. Elle prit quelques secondes pour elle puis leva les yeux pour observer les alentours. A priori, elle les avait semés. Son regard se dirigea finalement vers la jeune femme qu’elle avait secouru pour constater son état.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Weird evening [avec Urchin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Weird evening [avec Urchin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» couper Queu avec un marteau
» Jouer avec une sauvegarde d'un autre PC
» Tutorial: Bien débuter avec Photoshop
» Druide, quelle couleurs de peau va avec quelle couleurs ?
» rois des tombes avec bretos et ogre contre des elfes noires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BadStories :: La ville de Sweetdreams - RPG :: Hansel District-