AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Mer 23 Déc - 18:47

Une fois le chariot assez prêt, Kaos s'arrêta pour se pencher sur sa jambe, roulant le bas de son pantalon un peu au-dessus de sa cheville pour éviter de le mouiller dans les éclaboussures. La vadrouille prendrait un peu de temps à sécher, et après il serait chargé de nettoyer les barreaux, les fenêtres, et les quelques cellules vides désertés par les chanceux ayant droit au "banquet" du mess-hall.

And so ? Comment ça va ? T'as vu la petite ? Elle est géniale, hein ?
Doucement, coco! lui renvoya Kaos en gloussant, mais les mots continuaient de déferler de la bouche de l'enfant-loup qui se dépeignait tout un scénario dans sa tête.

C'était p'tet compliqué de parler à Mama mais ... heh, tu devrais l'entendre blaguer.
Blaguer?? Kaos s'était relevé (avec un peu de maladresse, il fallait dire que sa masse rendait un peu difficile le transfert de poids), contournant ensuite son chariot pour prendre le sac qu'il y avait accroché.
Elle rate rarement une occasion pour un jeu de mots, haha ! Les "dad jokes", c'est tout elle ! Hahaha ! ... À l'autre loup de lui renvoyer son sourire.
Mais arrête tu vas me faire avoir honte de manquer ses blagues !
Et euhh ... mon père sinon, ça va ?
Et l'ambiance retomba quelque peu, mais sans devenir pesante. Le concierge tenait son sac d'une épaule tandis qu'il s’accroupissait pour retirer les sceaux de la basse plaque du chariot, se créant un espace où s'asseoir - parmi ses produits de nettoyages, mais on faisait avec l'odeur.

Maintenant qu'il s'était assit, il ramena son sac sur ses genoux et l'ouvrit:
Pour être honnête, il m'a pas vraiment tapé dans l’œil, on va dire.

Kaos fronça ses sourcils et son expression se fit songeuse, et un soupçon de culpabilité fit crisper ses lèvres malgré lui.
J'me suis un peu mêlé de ce que je devais pas alors il a tenté de me chasser. C'est un peu-- c'est un peu normal, quand on y pense. Hiérarchiquement parlant je suis un étranger pour vous, alors...

Et ses dents claquèrent après qu'il ait prit une bouffée d'air, serrant ses mâchoires ensemble.
Mais je déteste ça. J'ai tellement la rage contre les gens fatalistes comme ça.
Un grondement roula dans sa gorge, et ses yeux brillèrent d'un intense éclat doré, comme ses yeux de loup, mais il s'affadit presque aussitôt, éteignant ses flammes en poussant un soupir et en tentant de se détendre, baissant les yeux vers les trouvailles de son sac.

Je ne parle pas la langue de ta mère, ton vieux niait toutes mes conclusions et ta sœur était retenue dans sa chambre. Je sais pas du tout ce qui se passe chez toi. Je, je sais pas comment t'aider, mec, et ça m'inquiète...
Il leva les yeux vers lui, respirant l'espoir vain que le simple fait d'être présent au milieu de sa solitude suffirait peut-être à allonger le poids de ses remords - autant les siens que ceux de Cornell.

J'suis pas comme le Doc, j'lis pas les pensées moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Mer 23 Déc - 20:07

L'ambiance retomba lourdement sur les épaules du plus jeune. Il regarda Kaos s'asseoir devant lui, ouvert et aimable envers son seul allié pour le moment, regardant un peu les produits sur le chariot et autour. L'odeur était toujours aussi étouffante, mais il s'y faisait. Ça valait bien celle de l’ammoniaque.
Pour être honnête, il m'a pas vraiment tapé dans l’œil, on va dire.
Evidemment. C'eut été trop beau. Pourtant, son père était plus lèche-cul avec les gens de l'Agence, il travaillait pour eux après tout. Sauf quand le Bluestrike était en jeu, bien sûr. Il détourna un peu les yeux avec un sourire.
Heheh, guess it's better that way ~ ...

La suite des propos lui donna raison :
J'me suis un peu mêlé de ce que je devais pas alors il a tenté de me chasser. C'est un peu-- c'est un peu normal, quand on y pense. Hiérarchiquement parlant je suis un étranger pour vous, alors...
Tiens bah c'était nouveau ça. P'tet qu'il l'avait un peu moins bien prit d'un "congénère", comme aurait dit sa prof de français - merde, elle lui manquait presque celle-là. Il avait probablement cru qu'il pouvait se permettre d'être aussi peu ... aussi peu tortillard avec un autre loup. A moins que ce ne soit en lui rappelant qu'il avait engendré une erreur, une tâche. Au moins, il ne semblait pas en être venu aux mains, d'où sa plaisanterie.


Mais je déteste ça. J'ai tellement la rage contre les gens fatalistes comme ça.
Cornell détourna les yeux un peu plus au grondement, en haussant une épaule, l'oreille droite tournée vers l'intérieur de sa cage. Difficile de ne pas devenir "fataliste" en dégringolant de la société marche par marche en un temps record de deux semaines. Et encore, il n'était pas parti de bien haut.
Je ne parle pas la langue de ta mère, ton vieux niait toutes mes conclusions et ta sœur était retenue dans sa chambre. Je sais pas du tout ce qui se passe chez toi. Je, je sais pas comment t'aider, mec, et ça m'inquiète...
Il laissa un bref silence s'installer alors que l'ambiance pesait sur son pelage, comme de la poisse. C'était vrai qu'il n'avait pas fait un vrai shampoing depuis un moment. Il ramena un peu ses membres vers lui avec un soupir avant de sourire dans l'ombre, retrouvant vite la face.
T'emmerdes pas avec ça vieux, t'as déjà fait beaucoup ! Thanks, franchement ! J'veux dire, qui viendrait gâcher son réveillon pour un sac à puces comme moi, hahaha ! Surement pas sa famille.
Hey, j'crois qu't'as parlé de cadeau tout à l'heure, non ? Il fit volte face dans ses propos, se relâchant pour feindre la détente tandis que sa tête se relevait sur son sourire narquois.
Et vu comment tu fixes ton sac ... Papa nowel t'as filé sa hotte ~ ?

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 24 Déc - 13:49

T'emmerdes pas avec ça vieux, t'as déjà fait beaucoup ! Thanks, franchement !
Bien qu'il lui semblait faussé, le retour d'humeur de Cornell le soulagea d'un poids, respectant ses efforts de tenir la face devant lui.

Ce tableau bizarre d'un ado-loup derrière les barreaux tentant de remonter le moral d'un concierge en dehors, assit sur son chariot, avait un effet apaisant pour ceux qui les observaient.

J'veux dire, qui viendrait gâcher son réveillon pour un sac à puces comme moi, hahaha !
Je ne gâche pas mon réveillon en venant ici! Je l'embellis, oui! C'était mieux que de le passer tout seul ou à l'Agence.

Hey, j'crois qu't'as parlé de cadeau tout à l'heure, non ?
Oh c'est vrai ! Et au concierge de baisser les yeux sur le sac posé sur ses genoux, qu'il avait entreprit d'ouvrir avant de s'arrêter dans le geste. Il se rattrapa en l'ouvrant au complet, tandis que la curiosité piqua d'intérêt son interlocuteur qui se redressait de son côté.

Et vu comment tu fixes ton sac ... Papa nowel t'as filé sa hotte ~ ?
Papa nowel est un poil en retard dis-donc ~ !
Il plongea une main gantée dans le sac, pour en ressortir son petit tupperware au couvercle rouge et transparent, son récipient presque opaque par tout ce qu'il contenait.

Je pensais plus à quelque chose dans les eaux de... Maman-loup?
Et ouvrit le couvercle, laissant s'échapper le fumet tiède et humides des restes de boustifaille décortiqués dans leurs os, auxquels il avait eu le droit en allant voir Tatiana et Miruna à Hansel. Son sourire se vieillit en tendant son cadeau au fils, révélant peut-être un double-fond à ce "simple concierge au regard bienveillant", levant son nez pour garder un contact visuel avec le jeune qui le surplombait debout.

J'espère que vingt vingt-six te sourira un peu plus, gars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 24 Déc - 17:38

Papa nowel est un poil en retard dis-donc ~ !
Hhehh, mieux vaut tard que jamais ! Heard he was kinda busy lately ~
gouailla le jeune en se relevant brièvement, étirant ses longues pattes dans lesquelles les fourmis commençaient à bivouaquer. L'évocation de sa mère le laissa debout. Il fixa le couvercle que Kaos venait de soulever, comme foudroyé. L'odeur montait vers lui avec un léger nuage de vapeur.

Il se rassit, son regard passant de Kaos à la boîte. Sa respiration devint plus ample. Ses idées s'évanouissaient dans son crâne les unes après les autres, comme perdues dans la brume. Il se vit tendre timidement un bras pour saisir la boîte de nourriture.
J'espère que vingt vingt-six te sourira un peu plus, gars.

Il sourit, entrouvrit la gueule pour répondre. Seul un gargouillis informe et humide en sortit. Il renifla et eut le soupir d'un rire.
Th..than..ks..
Il sentit son diaphragme s'agiter et retint son souffle. Il n'allait pas pleurer devant Kaos non plus.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Dim 27 Déc - 18:26

— « Th..than..ks.. »
Kaos eut le soupir d'un rire, oui, mais un rire nerveux. Il fit passer le tupperware au travers des barreaux pour le bouger avec un peu plus d'insistance sous le nez du loup, puisque le repas était pour lui.
Ben allez, sers-toi ! Pas la peine d'attendre que ça refroidisse !

Il crevait de faim, puisqu'il avait pas eu le droit au buffet, parce-qu'il lui avait sucré son droit de visite, alors autant tenter de réparer les pots cassés en lui ramenant un peu de cuisine de sa maman! Il avait d'autres cadeaux dans sa hotte de père-noël, mais il ne devait pas oublier que pour être ici et accompagner la nuit un peu seule de Cornell, il avait aussi un boulot à remplir. Bof, il mettrait comme excuse d'avoir simplement partagé son repas. Ça se tenait, c'était pas vilain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Dim 27 Déc - 18:43

Il imita le rire nerveux du loup, surtout lorsque celui-ci lui agita la volaille marinée aux épices sous le nez en l'invitant à se servir sans plus attendre.

Euuh, atta'

Il se releva et tenta d'ouvrir la valve du robinet de sa cellule, qui gargouilla, grinça avant de se voir frappée d'un coup sec à sa base par l'adolescent qui se raclait désespérément la gorge pour la dénouer. Enfin, il laissa couler un filet d'eau minuscule sous lequel le jeune se frotta les pattes pour la forme.
Si j'avais des gobelets, j't'aurais au moins proposé de t'offrir d'boire un coup pour le réveillon mais bon, on fait avec ce qu'on a ~

Il revint vers Kaos en agitant ses grosses pattes poilues dans tous les sens puis retendit les mains, doucement, avec des regards nerveux cherchant du regard le gardien zélote qui pourrait apparaître à un bout du couloir puis songea que l'on l'engueulerait de toute façon le lendemain. Il y avait les vidéos. Il s'ébroua pour repousser ses pensées peu réjouissante en faveur du petit repas qu'il se préparait à déguster.

J'imagine que Mama a du déjà d'en donner une indigestion ... mais t'en veux ? demanda-t-il, les griffes déjà dans la mixture.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 31 Déc - 17:52

Cornell s'était éloigné dans son espace pour aller ouvrir le robinet de son lavabo personnel, petit et compact (comme la plupart des choses auxquelles avaient le droit les détenus, ici).

Si j'avais des gobelets, j't'aurais au moins proposé de t'offrir d'boire un coup pour le réveillon mais bon, on fait avec ce qu'on a ~
C'est gentil mec (Kaos ricana) mais je peux pas boire sur mes heures de travail !

Cornell s'était lavé les mains, les secoua et revint vers les barreaux où se trouvait l'autre loup, qui remua une fois de plus le tupperware un peu dans un geste d'impatience.

Son comparse plongea déjà ses griffes entre les juteux morceaux de viande assaisonnée - et on aurait dit que dans ce fade tableau monochrome dans la cellule (si ce n'était les tenues orange vif des détenus) le fumet qui se dégagea du repas ouvert rajouta quelques teintes de couleur, chaleureuses et bienveillantes.

Kaos se surprit même à se sentir un certain bien-être, malgré l'humidité au sol, le son de la tuyauterie dans les murs et le silence dans le corridor, parfois brisé par le ton de quelqu'un qui toussait.

J'imagine que Mama a du déjà t'en donner une indigestion ... mais t'en veux ?
Kaos se garda bien d'en prendre. Il avait déjà mangé et il ne tenait pas à salir son plancher frais mouillé!

Te prive pas pour moi, j'ai du manger pour au moins un caribou complet avant de venir ici ! Ta maman insistait!
Il tira la langue, la pinçant entre ses dents et plissant le nez sur une expression qui se voulait nettement plus canine qu'humaine.
Et te fait pas de bile pour les gardes, non plus.

Il lui laissa le tupperware dans les mains, pour s'essuyer les siennes sur son habit de travail et frotter le latex de ses gants ensemble, redressant légèrement son dos (c'est qu'il s'affaissait facilement lorsqu'il se mettait confortable).

C'est moi qui fait le trafic de bonne bouffe entre les murs, donc c'est moi le responsable. Si y'a des représailles c'est à moi d'y faire face !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 31 Déc - 19:09

Te prive pas p- Il n'attendit pas la fin de la phrase, agitant un peu le morceau dans la crainte de faire tomber un peu de sauce hors de la boîte et s'enfonça les griffes dans sa gueule qui devenait un peu baveuse à attendre de pouvoir enfin goûter la cuisine de sa mère. Grands dieux ce que ça avait pu lui manquer en moins d'un mois.

Il commença à mâchonner doucement la viande, laissant les arômes de coriandre, de moutarde, de curcuma, de canelle et de fenouil lui monter à la tête, qu'il gardait pourtant baissée, le regard levé vers Kaos pour continuer à l'écouter.

...avant de venir ici ! Ta maman insistait!

Sa caudale gratta bruyament le sol au souvenir de sa mère. Ça lui ressemblait bien d'insister pour gaver un invité. Elle se sentait mal lorsqu'elle accueillait mal quelqu'un, c'est à dire si elle ne l’accueillait pas comme s'il venait en délégation d'un pays lointain pour un peu qu'il ne soit pas du quartier même, ou comme un ami de longue date si l'invité était du coin, et en bon terme avec ses enfants. Ce dont cette saleté de "Bonnie" n'avait pas semblé étouffée. Heck, pas un verre d'eau, pas un biscuit, lui qui était dehors, lui qui avait tenté de l'aider ! Et qui avait surement sauvé leurs deux culs des Phantoms. Psh. Les pseudo-philosophes avaient raison au final, les seules personnes réellement bien élevées se trouvaient dans les rues les moins riches.
Et te fait pas de bile pour les gardes, non plus. C'est moi qui fait le trafic de bonne bouffe entre les murs, donc c'est moi le responsable. Si y'a des représailles c'est à moi d'y faire face !
Il haussa simplement les épaules, ne se sentant pas de contredire son camarade à haute voix. N'empêchait qu'il sentait bien le premier contrôle "aléatoire" de 2026 tomber sur lui dans quelques heures.
Mgnmgn ?
Ah, raté. Il leva une griffe en marmonnant marquant à Kaos qu'il comptait parler dès qu'il aurait la gueule assez vide pour s'exprimer clairement, quoiqu'il ne comptait pas gâcher son repas pour autant. Ses marmonnements devinrent de plus en plus bas, comme pour signifier qu'il y était presque.
je disais : Et donc, tes premières impressions sur la famille ? J't'ai posé la question tout à l'heure, mais j't'ai coupé. ... d'solé.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 31 Déc - 19:44

Ce véritable instant de bonheur qui transfigura dans l'expression de son ami lui fit chaud au cœur. Kaos aurait abaissé les oreilles et poussé un long soupir rasséréné, mais sa forme humaine ne traduit le sentiment qu'en abaissant légèrement ses sourcils sur un visage radouci, ses joues rebondissant sur l'apparition d'un tout nouveau sourire.

Il enviait, d'une part, la chance de Cornell. Peut-être ce-dernier ne se voyait pas plus haut que terre en ce moment, vu les circonstances, de le savoir bien entouré autant par des membres de sa famille aimants qu'un nouvel ami même étranger lui faisait se rappeler de son propre parcours, avant, et des os qu'il avait frappés.

La blancheur des dents d'un sourire cuspide lui évoqua quelques mémoires, et la douceur d'une voix dans ses oreilles le fit soudain tressauter, tentant de chasser la désagréable impression d'intrusion pour retrouver le calme et l'apaisement de son réveillon avec cet autre loup. Inutile de le gâcher d'un Coyote.

Cornell avait levé sa main et Kaos avait cligné, profitant d'être assit sur son chariot pour se gratter une oreille qui lui démangeait de vigoureux mouvements de la patte. Son collier de fer cliquettait, et le son lui rappelait sa présence, et sa présence écartait toute chimères du passé qui tentaient de s'introduire dans un coin de son subconscient. Ward off your demons.

Je disais : Et donc, tes premières impressions sur la famille ? J't'ai posé la question tout à l'heure, mais j't'ai coupé. ... d'solé.
Kaos secoua sa tête et son encolure, passant brièvement sa langue sur ses lèvres et son nez dans une réclamation de paix envers lui-même, et parut se détendre.

Ton père à part, j'aime beaucoup ta famille. Ta marmotte a puisé dans toute sa patience pour traduire ce que je disais à ta mère et ça m'a permis de mieux les comprendre.
Sa caudale s'agita comme c'est un souvenir de ravissement qui le saisit.

Elles ont cette façon de traiter les autres qui, je sais pas, font qu'on se sent tout de suite de la famille.
Il disait peut-être un peu trop le mot "famille". Mais tant pis.

Je suis rentré en loup tu vois, je parlais un peu avec ta p'tite sœur qui prenait des nouvelles et, à côté, ta mère me remplissait une assiette! Puisque j'avais pas mes mains. Il ajouta: J'aurais très bien pu m'en faire une toute seule en clignant, tu sais, mais elle insistait! C'était tellement, tellement volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 31 Déc - 20:47

Ton père à part, j'aime beaucoup ta famille.
Il eut un sourire, heureux que Kaos aime sa famille et désolé que le paternel ne soit pas compris dans le pack. Quoique, meh, c'était un peu compréhensible. C'est un cas particulier, son père.
Ta marmotte a puisé dans toute sa patience pour traduire ce que je disais à ta mère et ça m'a permis de mieux les comprendre.
Son sourire s'agrandit un peu. Après tout, la petite avait été formée auprès du meilleur ~
Elles ont cette façon de traiter les autres qui, je sais pas, font qu'on se sent tout de suite de la famille.
Sa caudale frappait maintenant un rythme calme, se sentant brossé dans le sens du poil par ces compliments sur sa famille.
Je suis rentré en loup tu vois, je parlais un peu avec ta p'tite sœur qui prenait des nouvelles et, à côté, ta mère me remplissait une assiette! Puisque j'avais pas mes mains. J'aurais très bien pu m'en faire une toute seule en clignant, tu sais, mais elle insistait! C'était tellement, tellement volontaire.
Ben, dis comme ça, à lui aussi ça lui paraissait naturel de préparer le plat d'un invité ayant à priori des difficultés à se servir. Il déglutit son morceau, ayant déjà bien entamé la boîte pour prendre la peine de répondre aux nouvelles de ses aimées.
Et ouais, on est comme ça, on est géniaux ~ Mais sinon toi, ça va ? J'veux dire, j'te pose des questions sur ma famille et tout, et j'oublie de te d'mander plus à toi, haha !
Il ne perdait rien à être poli.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Ven 1 Jan - 3:45

Ce qui semblait naturel pour Cornell ne l'était pas pour Kaos, ainsi était la dure réalité d'avoir vécu dans un milieu complètement différent du sien.

Il se consolait souvent que ces temps étaient révolus et qu'il avait la chance de goûter à une vie "normale" au sein de la ville, à contribuer aux besoins de la ville en offrant son aide au moindre des services le réclamant sur le plancher. S'il était chanceux, il avait même droit à un ou deux jours de relâchement complet au milieu de la Forêt Enchantée.

Cornell mangeait à pleine dents, et Kaos redressa légèrement sa tête ainsi que ses oreilles, s'étant laissé s'affaissé de la même façon qu'il le faisait humain.

Et ouais, on est comme ça, on est géniaux ~
He heh !
Mais sinon toi, ça va ? J'veux dire, j'te pose des questions sur ma famille et tout, et j'oublie de te d'mander plus à toi, haha !

Kaos pencha la tête sur le côté, baissant les yeux sur son plancher , geste qui lui rappela les tâches qu'il avait à remplir pour être ici. Il parut s'affaisser à nouveau.
Ben ouais, ça roule! J'veux dire, j'angoissais sévère, et j'ai quand même été accueilli par ta famille qui a bien voulu partager son buffet avec moi.

À la base je voulais juste t'accompagner pour que tu te sentes moins seul, et regarde ce que ça a donné au final !
Il eut un léger rire, qui fit dodeliner sa tête et lui faire redresser son dos, agitant sa queue en replaçant ses postérieurs afin d'alléger les tensions dans son psoas (il fallait dire que s'asseoir sur un étage d'un chariot n'était pas l'endroit le plus confortable).

Je préfère ça à une autre nuit seule à l'Agence.
La mention lui fit relever le sourcil et tirer ses membrane muqueuses vers l'arrière, avec les oreilles, sur une grimace mécontente.

Tu sais qu'à l'Agence ils ont le culot de me refourguer du pâté pour chat ?!
Il gronda depuis la gorge, exagérant ses expressions plus pour susciter le rire que la pitié.
Je veux bien, j'suis pas riche, mais ça frôle quasiment l'insulte, là!


Dernière édition par Gun Jeager le Sam 2 Jan - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Sam 2 Jan - 13:34

Ben ouais, ça roule! J'veux dire, j'angoissais sévère, et j'ai quand même été accueilli par ta famille qui a bien voulu partager son buffet avec moi.
Donc son père n'était probablement pas chez lui ce soir. Il eut un petit pincement au cœur pour sa sœur et sa mère. La famille était la famille. Il avait quand même de bonnes mémoires avec eux, et il se sentait désolé pour elles que son père n'ait pas pu être disponible.

À la base je voulais juste t'accompagner pour que tu te sentes moins seul, et regarde ce que ça a donné au final !
Un brusque sursaut d'orgueil lui tordit les entrailles alors qu'il se léchait les babines. Néanmoins, Kaos avait plus que raison. Et c'était peut-être le plus dur à avaler.
C'est cool qu'tu sois là.
Il retourna son attention à son repas, dégustant avec une attention redoublée les morceaux de volailles.
Je préfère ça à une autre nuit seule à l'Agence.
Chacun y trouve son intérêt alors !


Il baissa les oreilles en voyant son visage se plisser, ce qu'il ne comprit pas de suite. Avait-il ... avait-il fait quelque chose de mal ? Ah, il n'était pas assez reconnaissant peut-être. En même temps, l'autre s'était tapé une soirée avec une gosse de cinq ans à peine, jacassante et, bien qu'il adorait sa sœur, pas toujours de la meilleure des volontés, ainsi que d'une vieille qu'il aimait de tout son cœur, bien que leurs mondes soient drastiquement séparés. Lui, la culture américaine moderne, elle une roumaine campagnarde qui n'avait pas été fichue en 10 ans et quelques de se mettre à la page.

Tu sais qu'à l'Agence ils ont le culot de me refourguer du pâté pour chat ?!
Cornell s'étrangla sur sa bouchée, partagé entre l'hilarité et le malaise le plus complet. Il s'étranglait sur la nourriture de sa mère en l'insultant in petto. Qu'est ce qui lui prenait ? Certes, il avait depuis longtemps déjà passé l'âge de penser à sa mère tout en rose et en coton sucré mais de là à ... Il se racla la gorge, recracha à moitié dans la boîte la viande qui hésitait jusqu'ici entre passer par sa trachée ou par son œsophage, les larmes aux yeux et eut un rire fort entrecoupé d'une grosse toux.
Je veux bien, j'suis pas riche, mais ça frôle quasiment l'insulte, là!
Il imita si bien le fou rire que celui-ci finit par devenir réel, sa caudale s'agitant follement alors qu'il relevait la tête sur un large sourire d'une bonne quarantaine de crocs acérés qui luirent doucement dans l'obscurité, avant qu'il ne tente de se redonner un peu de maîtrise avant de rameuter toute la prison.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Sam 2 Jan - 14:39

Au rire qui fusa et s'étouffa dans la gueule de Cornell, Kaos sursauta, arrondissant ses deux yeux et redressant une patte par réflexe, le moment déséquilibre manquant de le faire tomber de l'étage où il s'était assit. On entendit d'ailleurs le sceau et les bouteilles accrochées sur le chariot s'entrechoquer entre eux, dans un son vague par leur coquille de plastique.

Après le choc de la surprise (pour tout les deux, car Cornell semblait s'être étouffé à la fois sur un rire, sur son souffle, sur sa salive que dans sa bouchée), le loup abaissa ses oreilles ainsi que sa tête, relevant le museau et se pourléchant le nez à défaut de pouvoir s'excuser à Cornell au travers des barreaux de sa cellule. Mais mieux valait ça que la vitre du parloir!

Bon sang, mec ! Il geint, et il fut vaincu par la confusion et la nervosité, surtout due à la toux et aux larmes qui perlaient au coin des yeux de son ami. J'aurais pt'être du attendre que tu finisses ta bouchée avant de parler !

Et peu après qu'il l'ait finie, le barrissement qui lui avait échappé se coula vers un rire plus naturel, qui eut la réaction en chaîne de détendre Kaos qui s'y rejoint volontiers, plus ténu toutefois (la mention de penser aux autres détenus l'avertissant derechef).

Heh heh heh heh heheh!
Tu sais comme moi que tu ne le mérites pas, n'eeest-ce paaas?

Son oreille tiqua, comme pour chasser un vilain insecte qui voletait tout près.

Mon pauvre... tu t'es vraiment laissé aller ces derniers temps...

Kaos avait baissé le nez peut-être quelques secondes, comme pour se rassembler et perdre l'ouverture de son esprit, mais un cri depuis l'autre salle au delà du corridor le tira en dehors de ses chimères:

« CINQ MINUTES AVANT LE DÉCOMPTE ! »

Il s'assura cette fois que Cornell ait fini sa bouchée pour le relancer:
...--Cinq minutes, Cornell!
Et sa queue se mit à battre de nouveau, marquant sa bonne humeur, la sienne, que personne ne lui enlèverait avec de belles paroles. Surtout pas quelqu'un comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Sam 2 Jan - 16:08

Son fou rire sembla se calmer doucement lorsque les cris signalant les derniers instants avant la nouvelle année. La caudale toujours battante, le jeune se redressa sur sur trois pattes, la boîte fermement maintenue dans la quatrième, avant de gouailler :
Juste ce qu'il me faut pour finir mon assiette ~ !
Et il se jeta presque sur ce qu'il restait de nourriture avant de se lancer dans un nettoyage complet de la boîte à coups de langues appliqués, suivi du même soin apporté à ses griffes, cherchant jusqu'à la moindre poussière de nourriture.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Lun 11 Jan - 17:36

Juste ce qu'il me faut pour finir mon assiette ~ !
Son assiette ici étant un tupperware.

Cornell plongea le museau dedans une autre fois et repassa le fond de généreux coups de langue, puis le gratta de la méticulosité du bout de ses griffes. De son côté, Kaos avait plutôt incliné la tête et tiqué de l'oreille, faisant se mouver son collier dessous sa pelisse d'hiver. Il parut s'apaiser un peu, puisqu'une puce dans son oreille tentait d'écarter ses précédentes pensées, mais le doute et l'inquiétude persistaient.

Il se permettait de prendre une bonne pause, d'environ 5 ou 10 minutes, avant d'aller reprendre le frottage (le plancher humide ne reluisant plus que par endroits, surtout au bout du corridor où il avait commencé).

Pour se vider un peu jusqu'au décompte, t'as quelque chose à dire à 2025 avant qu'il s'en aille ?


Dernière édition par Gun Jeager le Dim 17 Jan - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Dim 17 Jan - 18:04

Il se lécha les babines, réfléchissant à l'année passant et au choix de ses mots d'adieux pour celle-ci.

Il avait de bonnes mémoires, évidemment. Le Sakurafest, les sorties dans l'air chaud d'une nuit d'été, le bonhomme de neige construit avec Tatiana, ce gars rencontré au musée même, le doute qu'il avait d'une nouvelle grossesse de sa mère …
Et d'autres moins bonnes.
Les insultes, le racisme, un quotidien. Les passages à tabac parfois. Tant qu'ils me frappent moi ils ne frappent personne d'autre. Le combat avec la Rousse qui lui soulevait encore les entrailles de peur en y repensant. Le magnifique rateau qu'il s'était prit en été, à un autre niveau. L'inquiétude constante de se sentir poussé à être le troisième parent Lupesco. La façon dont on l'en avait remercié. Son renvoi de chez-lui, du band. La rue. L'angoisse. L'hésitation à prendre du Bluestrike. Les humains l'ont si facile. L'étrange antiquaire. Le dégoût dans le regard des autres. Le mépris dans leurs mots.

Il toussa, s'ébroua, se gratta énergiquement. Son regard se fixa dans un coin, fixant directement 2025 de l'autre côté des barreaux, libre de s'en aller. L'ivoire de ses crocs luit dans l'obscurité avec l'éclat haineux de ses iris.
Ugi pula-ma, cacat-vulpe împrastiat, iar du-te în pizda matii
Il s'étira avec un grondement bas dans la gorge pour détendre la tension dans ses muscles.
That's didn't sound like anything nice.

Un bruit se fit entendre au loin, remontant comme une vague, une onde de choc qui s'amplifia jusqu'à frapper les deux loups. Le décompte.
Bientôt suivi du rugissement de près de milles hommes mugissant, bramant leurs vœux pour cette nouvelle année, la liberté, la fortune, le bonheur, la mort des adversaires, mêlé aux cris bestiaux de certains détenus plus particulier, auquel Cornell se joint en relevant la tête sur un long et puissant hurlement qui vit vibrer jusqu'à ses côtes. Un vacarme infernal à en faire trembler les murs de la prison qui chassait 2025 et ses malheurs au loin.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Dim 31 Jan - 22:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Mer 3 Fév - 18:19

La tête renversée, les deux loups hurlaient en harmonie. Cornell n'entendait plus que ce chant antique, purificateur, qui les liait comme des frères et qui recouvraient le rugissement des autres voix, qui effaçait même à ses oreilles la saturation de ce trop plein de décibels. Il était là, ce frère de sang, dans le sang duquel, comme le sien, frémissaient les chasses dans les sous-bois, l'amour de la meute, la lune se reflétant dans l’œil et sur l'émail des crocs.

Le département se tut enfin sans que la nuit ni retrouve pour autant son silence. Le département féminin continuait de pousser une longue clameur qui montait, claire et puissante. Les mâles se remirent à bramer, avec de grandes esclaffées, comme à une compétition du plus bruyant. Cornell, les oreilles ourlées sur la nuque, était loin d'être en reste. Malgré leurs efforts, les gardiens ne parvenaient pas à calmer les prisonniers surexcités. Derrière les barreaux, on piaffait, on agitait de généreuses ramures, on mugissait, on rugissait de plus belle, couvrant tout appel de retour au calme.

Le lycanthrope même, noyé dans cette ménagerie infernale, retrouvait son regard incandescent. Il se redressait sur ses pattes tendineuses, tendait ses muscles amaigris ; sa caudale se crispait parallèlement au sol, ses oreilles pointaient éhontément vers l'avant ; sous l'infâme vêtement orange se gonflait tout son pelage. Son âme n'en avait plus assez de ce corps. Elle s'élargissait, rugissait dans son bref silence, rebondissait et envahissait toute la cellule, exaltée.
Il serait libre !
Il serait grand !
Il aurait le droit, comme les autres, à sa part du monde !

Il baissa les yeux sur le loup blanc qu'il dominait de toute sa masse, même quadrupède. Il aboya dans l'air froid, claquant des mâchoires dans le vide, gronda en plastronnant d'un bout à l'autre de cette cage où il était enfermé, envahi tout entier par la tension de la prison.

Enfin, les cris se turent, les département cessèrent de se répondre et les dernières clameurs moururent d'elles même comme les braises après un long incendie. Cornell se sentit parcouru d'un long frisson, rappelant son âme à lui. Il s'ébroua pour chasser le froid qui crispait ses muscles. Dans son regard, le brasier n'était pas encore tout à fait mort, y laissant l'éclat comme d'une ivresse d'alcool. Il caracola d'un air plus insouciant, pas encore débarrassé de toute son excitation, se roulant presque par terre, comme déséquilibré par le battement de sa caudale.

Et toi, dude, t'as des résolutions ? ..

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Ven 12 Fév - 0:21

Le hurlement devint rauque dans sa gorge, mais malgré sa voix qui s'éreintait dessus, Kaos ne lâcha pas sa note. L'écho tonitruant de leur chœur chassait les mauvais esprits, délestant le corridor de la prison de leur présence.

Et Cornell se sentit libre ; lui se sentit léger, et vide, humble, et plein d'espoir, à l'idée que son futur, que cette nouvelle année ne serait plus souillée par des flaques de sang et de la douleur de crocs usés.

Il prouverait à l'Agence sa dévotion, et se repentirait de ses crimes, et pourrait recommencer à vivre à nouveau : le poids de ses erreurs passées ne le traînerait pas vers le fond - au contraire, il s'en servirait pour ouvrir sa voie vers une vie normale auprès des contribuables et n'aurait plus à porter ce fardeau, ce collier de fer qui retenait ses gestes et inhibait ses talents. Il apprendrait à se servir de ses talents pour le bien des autres, et plus jamais pour mal-faire avec autrui.

Qui sait, peut-être que ses efforts lui permettrait d'effacer la mauvaise réputation de sa race aux yeux des humains. Qu'ils pourraient, dans un futur proche, collaborer ensemble sans ne plus avoir à craindre l'autre.

Rendu sourd par ce cri du cœur, les oreilles bourdonnantes, il ne se rendit pas subitement compte que le son de sa voix s'était éteint et rabaissa ses oreilles de chaque côté de sa tête, poussant un soupir et adoptant une position de repos, en détournant la tête pour regarder ailleurs, soulagé.

— « Et toi, dude,
Il sursauta en se tirant hors de sa nonchalance animale pour retrouver son éclat d'humanité dans les yeux, tournant le nez vers son interlocuteur.

t'as des résolutions ? .. »

Kaos lui fit un sourire - c'est à dire qu'il s'efforça de tirer les coins de sa membrane aqueuse vers le haut, et haussa ses arcades.
Ouais.

Ses deux oreilles se dressèrent et ses vibrisses eurent un frisson en agrandissant son sourire.
Être meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Ven 26 Fév - 18:17

Être meilleur ... ça c'était du projet. Il n'était pas sûr de comprendre, mais il comprenait que son congénaire en avait vu, lui aussi, et plus que lui probablement, des vertes et des pas mûres. Mais être meilleur, c'était vaste, ça ! Lui qui avait la sensation d'avoir vécu avec pour devise "Trop bon, trop con" ... être meilleur, et accepter, à jamais, la peur, la soumission, la servitude ? Attendre le regard et l'approbation des autres, comme un chien ? Non, non, c'était trop laid.

Mais être meilleur alors. Tout le monde, à la nouvelle année, souhaite "être meilleur". Comment le serait-il, lui ? Pourquoi le sera-t-il, dans l'absolu ? Le monde n'avait jamais rien fait pour lui. Lui, qui, après tout, n'était qu'un détenu, un délinquant, un monstre, un déchet. Pourquoi, au fond ? Pourquoi se donner le moindre effort ? Et pourquoi sombrer.

Il s'ébroua et sourit brusquement à Kaos, s'apercevant qu'il lui avait non seulement fait écho, mais qu'en plus il avait déphasé.
Wow, c'est du lourd, ça ! J'suis même pas sûr de comprendre.
Il se sentait complètement paumé, pour être franc, et c'était carrément flippant. Cette année, il avait l'impression que ce moment où l'année change de nom était le bord d'une falaise. Il en avait le vertige.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Ven 26 Fév - 18:45

Wow, c'est du lourd, ça ! J'suis même pas sûr de comprendre.

Kaos savait qu'il n'était pas le meilleur avec les mots (il laissait volontiers la tâche à Arkimèdes) et fut donc à moitié-surpris qu'il ne soit pas compris de prime-abord. Mis à part son boulot de concierge à l'Agence Bad Stories, Cornell ne savait pas grand-chose de lui et n'avait pas le loisir de lire ses pensées comme le faisait sa Conscience. Une chose qu'il lui arrivait d'oublier.

Oh ! Désolé, j'reprend!

Si Cornell avait le vertige, Kaos se sentait bien ancré au sol, et voyait devant lui avec une vision ancrée dans la réalité, loin de son idéalisme habituel.

Je veux être meilleur, genre, je veux être une meilleure personne.

Il était tard et la journée s'était passée à train étrange, entre sa visite au parloir puis son arrivée impromptue chez les Lupesco, jusqu'à l'instant dans la prison où les détergents lui piquaient le nez. Il était un peu fatigué, mais cette fatigue tirait du soulagement. Après un long hurlement avec un congénère, Kaos se sentait mu d'une nouvelle confiance.

J'ai pas, j'ai pas accompli les meilleures choses cette année, tu vois? J'ai pas rencontré les bonnes personnes, j'ai pas toujours eu le meilleur jugement. Et j'ai envie de changer ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 17 Mar - 14:58

Oh ! Désolé, j'reprend!
Il s'assit un peu mieux, se grattant brièvement l'arrière du crâne en écoutant les explications de Kaos dans l'espoir d'y trouver lui même une direction.
Je veux être meilleur, genre, je veux être une meilleure personne.
Il cligna des yeux, fatigué lui aussi. Certes, en somme, il ne faisait pas grand chose ici, mais les journées étaient tout de même éprouvantes pour lui, à essuyer les moqueries des autres détenus dans cet environnement qui n'était pas le sien. Et ses nuits n'était pas beaucoup meilleures, loin de sa famille. Il était tellement heureux d'avoir de leur nouvelle. Au moins sa mère ne le haïssait pas autant qu'il ... qu'il l'avait cru. Il sentit sa gorge se serrer.
J'ai pas, j'ai pas accompli les meilleures choses cette année, tu vois? J'ai pas rencontré les bonnes personnes, j'ai pas toujours eu le meilleur jugement. Et j'ai envie de changer ça.
Il pencha la tête, sentant son hésitation, sa pudeur, ses remords presque. Alors ... lui aussi ... ? Il couina très bas, presque inaudible à ses camarades humains, comme pour le soutenir, passant son museau large entre les barreaux.
Bahh, t'as été jeune quoi ... pis ... 'fin, t'as l'air d'avoir ta vie plus stable maintenant, meilleure. Kinda. Il s'enfonçait. Ça avait l'air vachement mieux dans sa tête. Merci encore d'être venu, en tout cas.

Personne n'était venu. Personne.

... est-ce que ... est-qui z'étaient pas au courant ?

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Ven 18 Mar - 16:55

« Bahh, t'as été jeune quoi ... pis ... 'fin, t'as l'air d'avoir ta vie plus stable maintenant, meilleure. Kinda. »
    Jeune.
Sa gueule se gorge du sang de cet humain qu'il tient par la nuque. Celui-ci a les yeux qui larmoient, tournés vers une plus petite personne, implorant au loup d'un gargouillis inintelligible d'épargner sa progéniture.
Une main caresse la tête de l'animal, et une voix susurre à son oreille.
Les mâchoires du loup se resserrent sur sa prise - on entend le crissement des cervicales qui se broient sous ses molaires. La voix s'étrangle, ses oreilles bourdonnent et les sanglots de l'enfant deviennent inaudibles.
    Vie plus stable maintenant.
Il se réveille la nuit, le dos en sueur, l'air révulsé et ses cheveux gras encore plus en bataille qu'ils ne le sont d'habitude.

Ils ne sont pas attachés lorsqu'il dort, et sont si longs qu'il se retrouve à s'étouffer sur les mèches qui ont collés dans sa bouche. Ce sont ses yeux qui larmoient maintenant.

Une voix susurre à son oreille, mais elle est différente. Elle le rassure.
    Meilleure.
La violence de l'impact résonne dans ses os. Il retombe sur ses coussinets, glisse dans la terre, agrippe le sol de ses griffes, et bondit à nouveau - et dans les airs gicle de la poussière de sang, sous les puissantes huées du public dans les assises.

Il n'y a pas de voix dans son oreille que celle de sa Nature qui lui crie de se déchaîner Merci encore d'être venu, en tout cas.

Les souvenirs s'effacent, au grand soulagement de ce troisième protagoniste dans son oreille, et l'air rendu complètement amorphe du loup blanc retrouve un éclat de conscience. Il dresse les deux oreilles.

... est-ce que ... est-qui z'étaient pas au courant ?
Et les abaisse.

Un clignement lui rend sa forme humaine, et ses mains, et ses tics, portant sa paume sur son épaule et faisant friper le polyester marron et terre de son uniforme de concierge. Cette même main va dans sa nuque, qu'il sent suer sous ses doigts - probablement à cause de la salve d'images que ses yeux avait crus bons de revivre. Un frisson de dégoût le parcourra et il se sortit de son malaise:

...... Puisque ta mère parle une autre langue, je pense que ton père a juste, fait comme si. Et puis comme ta soeur est jeune...

Il n'acheva pas sa pensée, mais sa pensée inachevé raviva les siennes lorsqu'il leva le nez vers le sac qu'il avait posé sur l'étage du haut de son charriot.
Ça me fait penser-
Il tendit la main pour le tirer vers lui, l'ouvrit à nouveau et en sortit une sorte de cartable, truffé de feuilles de son horaire.

J'ai ça pour toi. Il avait retrouvé son sourire, triant les feuilles entre ses ses doights épais pour en ressortir une feuille, juste une, et la passer entre les barreaux de la cellule du détenu.

Un dessin de Tatiana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Sur-résistant, la vitesse de son système immunitaire est démultipliée
LOCALISATION : Prison de Sweetdreams
JE SUIS : lycanthrope.
JE VIENS : de Transilvanie, en Roumanie
ÉCRITS : 215
PUF : Moonster Masculin
Info Supp
Relations:
avatar
Cornell Lupesco
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Jeu 24 Mar - 16:11

Il se ratatina un peu plus en voyant son camarade se décomposer. Quel idiot d'avoir sorti ça ! ... Mais il y avait plus derrière. Il y avait une charge plus lourde qui l'effraya un instant, une tension qui le parcourut tout entier. Il se secoua de concert avec son camarade, détournant le regard par pudeur.

...... Puisque ta mère parle une autre langue, je pense que ton père a juste, fait comme si. Et puis comme ta sœur est jeune...
Ses oreilles s'abaissèrent encore et il ne put retenir un faible soupir. C'était compréhensible. Surtout avec ce que Kaos lui avait dit plus tôt. Une pointe d'inquiétude lui perça la poitrine. Et si son père avait fait une croix sur lui ... ?
Ça me fait penser- La remarque l'arracha brutalement de ses sombres idées.
Huh ?
Ça me fait penser- J'ai ça pour toi. Il prit la feuille qu'il lui tendait entre les barreaux avant de s'éloigner pour l'apporter en meilleure lumière, des fois qu'il s'agisse d'instructions pour s'évader ou survivre en prison …
C'est qu …
Placée sous la lumière ténue de la lune, la feuille s'avérait être un dessin. Sa gorge se serra. Un dessin d'enfant représentant un loup garou brun vêtu d'une tenue de basket bondissant pour performer un superbe dunk à la face d'un adversaire grimaçant. Il renifla, se racla la gorge aussi discrètement qu'il le put. Il devait y avoir quelque chose d'écrit aussi. Mais la lumière était trop faible pour qu'il lise. Et sa vue trop trouble. Sa petite. Sa petite sœurette, sa princesse casse-burne à lui. Elles l'aimaient encore. Il était fatigué.
snrf. merde. V'là qu'une goutte d'eau marquait le dessin d'un cercle plus sombre. Il l'éloigna de lui, gargouillant et sifflant plus qu'il ne parlait.
merci mec. Y chiale, là ? You okay dude ? Hey, c'qui s'passe ?! P'tain mais laissez moi dormiiir
Ouais ouais. Sa voix avait un horrible ton désaccord. Il combattait pour garder un volume et un air convenable. J'te jure … ça v …

Il se mordit la langue, secoué, tremblant. Il s'assit et abandonna, pleurant amèrement. Qu'avait-il fait ? En un mois, il avait tout perdu : famille, amis, foyer, soutien, dignité, respect, liberté, rêves. Il n'avait que sa peau sur ses os. Il n'était même plus sûr de ce qu'il avait. Ni d'où il allait. Et dieux qu'il était fatigué.

_________________
FICHE | ASK | RP
#666633
ask.fm/Wlfman
PRISON DE Sweetdreams

Et une update, une ! Ben voilà, ça y est. Je suis dans la [excréments] et bien. On applaudit l'artiste s'il vous plait. Au moins, ils m'ont laissé internet. C't'un peu [idiot] d'ailleurs, mais j'vais pas m'plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APTITUDE : Usurper l'apparence des autres, du mieux qu'il peut
LOCALISATION : Variée, se trouve entre les draps des uns, des unes et des autres
JE SUIS : Un incube
JE VIENS : Du Maryland (USA)
ÉCRITS : 1759
PUF : mlp.kaos
Info Supp
Relations:
avatar
Le doppelganger
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   Lun 4 Avr - 18:27

Il n'était pas insensible, et ce dessin n'avait pas été offert dans la malveillance. Il savait d'avance, peut-être inconsciemment, quel véritable effet ce dessin aurait sur Cornell (merci à sa toute petite Conscience, au creux de l'oreille). Mais savoir ne devait pas l'empêcher d'agir : l'intention derrière le message (le dessin de Tatiana) devenait plus importante que son propre ressenti.

Certes personne n'aimait se retrouver dans une situation, témoin d'un pair succombant à sa tristesse, mais cette tristesse était importante. Et la ressentir, et la faire ressortir, l'était encore plus.

Kaos eut la politesse de détourner légèrement la tête, pour permettre à son ami de non pas se reprendre, mais d'avoir toute l'intimité qu'il voulait dans ce moment. (Enfin, toute l'intimité qu'il pouvait, dans ce corridor de détention...)
Les monosyllabes de Cornell vinrent lui serrer le cœur - et il manifesta le sentiment d'un geste physique en resserrant ses doigts sur son uniforme, qui se froissa sous sa poigne.

merci mec.
Le sanglot qui tordit les mots de son partenaire lui fit baisser les yeux, mais il les releva, cherchant son regard une seconde, comme pour lui faire comprendre qu'il l'avait entendu et qu'il partageait la gratitude.

Les voix indiscrètes des autres détenus lui firent froncer les sourcils, juste un peu, mais sans plus. Il ravala sa hargne - avec yet another discours "de quel droit" au fond de sa gorge, et lui comme Cornell se retrouvèrent à lutter contre eux-mêmes pour sauver la face, par soutien, par respect, par fatigue.

Cornell s'assied au sol, et cessa de lutter. Et Kaos, de son côté, ce concierge à l'influence insignifiante dans la vie de cet autre pair, baissa les yeux avec lui, courbant le dos, et relâchant sa poitrine pour se gratter l'arrière de la tête, à défaut d'être à cours de mot pour venir en aide à l'autre.
. . .

Le corridor se plongea dans un étrange silence, qui ne fut brisé par aucun hurlement, cri ou clameur de plus du Nouvel An. Le ciel n'avait pas changé, la neige n'avait pas cessé de tomber, et ce jour (cette nuit plutôt) n'était pas plus spécial qu'un autre, le cours du temps ne s'arrêtant pour personne. Et personne, tout le monde, ici, ailleurs, partout, n'était que de fragiles individus, tous victimes d'eux-mêmes leurs décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINÉ] Sacs à puces derrière les barreaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Blog] Derrière la scène: La Smiley attitude !!! La suite
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]
» 1er marché aux puces pour GN
» Puces, brocantes : Le rêve des collectionneurs/Chineurs de trouvailles !
» A quand une date de sortie des puces RFID

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BadStories :: La ville de Sweetdreams - RPG :: La Prison-